Murielle BAUDUIN

 

 

Née en 1964 dans le Val d’Oise, je me considère depuis toujours comme corrézienne, car ayant vécu la plupart de mes vacances d’enfant quelque part en Haute-Corrèze, au sein de la maison de famille…

Très marquée par ces tranches de vie campagnarde, tant j’y ai puisé de sensations, qui m’habitent encore aujourd’hui et qui m’émeuvent toujours autant : parfums du tilleul en fleur, des feuilles de tomate froissées, de la menthe frôlée au jardin, effluves de chocolat fondu au cœur de l’hiver, d’ écorces d’orange posées sur le poêle; doux piquant des flocons de neige sur nos visages d’enfants…

Je suis convaincue que c’est là déjà très tôt que j’ai pu construire cette sensibilité qui est la mienne, nourrie par une famille qui nous apprenait à cultiver les petits bonheurs des cinq sens.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :