IMG_3141_redimensionner

Tiens… à propos

Murielle Bauduin, c’est qui ?

Murielle, avec deux « l » – deux ailes ? – j’y tiens !

Depuis toujours, amoureuse des matières, des papiers, du dessin, j’expérimente, je scribouille des idées, des tas d’idées dans des tas de carnets. J’ai donc toujours travaillé avec mes crayons, des papiers, du carton, du fil, des tissus, que sais-je encore… Et puis.

Et puis, adulte, j’ai eu à cœur de consacrer en priorité mon temps, après des études conventionnelles, à mes trois enfants. Mais parfois, ça me reprenait, je ressortais les carnets, les crayons, je dessinais pour les amis, pour la famille, bref, j’entretenais mes rêves… Et puis.

Et puis la vie a changé de route, a demandé une remise en question, qui fait qu’aujourd’hui, la cinquantaine,  je partage mon temps entre création et animation d’ateliers, et j’aime ça… Mes deux ailes sont bien là !

Les jolies choses que j’aime ?

Voir un(e) stagiaire ou un(e) élève quitter l’atelier avec le sourire,

Entendre dire : « les cours, c’est ma bulle d’oxygène », ou, « je continue l’année prochaine »,

Faire surgir chez les personnes qui contemplent mon travail, des souvenirs, des sentiments enfouis, un autre regard sur des objets très ordinaires, souvent présents dans mon travail.

Et comme je n’aime pas l’idée d’être mise dans une case, que je ne supporterais pas de travailler toujours un même thème, une même technique, j’expérimente, je cherche, je prends des risques. Aussi, pour avoir perçu parfois de l’étonnement, voire  de l’incompréhension dans certains commentaires lors d’expositions personnelles,  j’anticipe désormais ces réactions : je tiens avant tout à ma créativité, et peu m’importe si l’on me fait la remarque que mon travail peut dérouter parce que mes pastels et mes linogravures/collagraphies mis côte à côte donnent l’impression que ce n’est pas la même personne qui en est l’auteur. C’est mon identité propre, à plusieurs facettes, mais toutes sincères, ce qui tient certainement à mon caractère :  un gémeaux, ça n’est pas créatif ? Par ailleurs, travailler la linogravure, les techniques mixtes, la collagraphie, plus libres, plus légères, parfois plus abstraites, me permet de me « reposer » de la grande recherche de détails que j’applique dans mon travail au pastel, et satisfont mon envie de recherches d’effets et de rendus de matières. La linogravure, la collagraphie ont en commun de devoir travailler dans l’expérimentation, la surprise de l’effet obtenu, avec un travail dans l’imaginé en amont, avant l’étape d’impression.

A quoi servent le beau, la création et la transmission de savoir ? A offrir aux autres des petits îlots de bonheur, entre autres celui de « se réaliser », de l’air pur, un instant de repos; que ce soit à travers les cours, les stages, ou par le biais de mon travail personnel.

Ma devise ? Une phrase empruntée à René Char :

Impose ta chance, serre ton bonheur, et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Dernières expositions


Argentat (19), Galerie des 4 Rivières (exposition personnelle)

« Mes impressions………Et les vôtres ? » Estampes / Automne 2013

Villepinte (11), Salon International Pastel Grand Sud (exposition de groupe)

Avril/Mai 2014

%d blogueurs aiment cette page :